Envie de découvrir la foi catholique?

La foi chrétienne, c’est quoi?
Ou plutôt, c’est qui?

Comme tout être humain, le chrétien cherche la Vie, le bonheur, la libération du mal et de la souffrance… Il a accueilli dans son cœur et dans sa vie la Bonne Nouvelle (signification du mot “évangile”) qui transforme :

Par Amour pour toi,
Dieu lui-même est venu dans le monde, il s’est fait homme parmi les hommes,
pour te montrer le Chemin du bonheur sans fin.
Il a donné sa vie pour te sauver du mal et de la mort,
et maintenant il est vivant à tes côtés
pour t’éclairer, te fortifier, te libérer.

La Bonne Nouvelle, la foi chrétienne, c’est Jésus lui-même, ce qu’il est, ce qu’il dit, ce qu’il fait, ce qu’il annonce, ce qu’il offre… C’est sa présence aimante aux côtés de chacun, aujourd’hui, dans quelque situation que ce soit…

Comment ne pas nous émerveiller avec notre évêque ? Lors de son installation comme évêque de Namur, Mgr Warin a partagé la foi qui l’anime :

« Que c’est beau un Dieu qui se dépouille, qui se fait pauvre, qui pour dire à l’homme : « Je t’aime » se met sur la paille ! Pensons à la naissance de Jésus.
Que c’est beau un Dieu qui sert, qui se revêt d’un tablier, qui s’agenouille devant l’homme pour mieux le servir ! Pensons au lavement des pieds.
Que c’est beau un Dieu qu’on peut si fort blesser en blessant l’homme ! « J’avais faim et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger et vous ne m’avez pas accueilli » (cf. Mt 25,42-43).
Que c’est beau un Dieu qui est notre pain à chaque cène (chaque eucharistie) !
Que c’est beau un Dieu qui fait table commune avec les pécheurs et de l’amour duquel nos défections ne peuvent avoir raison !
Que c’est beau un Dieu qui veut à tous ses fils donner sa mère ! […]
Que c’est beau un Dieu qui souffre en tout homme qui souffre ! Que c’est beau un Dieu qui pleure notre mal comme une mère ! Que c’est beau un Dieu qui essuie les larmes de nos yeux !
Que c’est beau un Dieu qui tire de sa mort notre naissance !
Que c’est beau un Dieu qui nous ouvre sa joie et son Royaume ! »

Mgr Pierre Warin
Sanctuaire du Vieux Bon Dieu

Dieu et moi, un tandem possible?

« Viens et vois » (Jn 1,46) : voilà ce que Philippe, un ami de Jésus, répond à Nicodème. 
Quelle question a donc posée Nicodème, un homme bon et sincère ?  
« De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » : sans connaître Jésus, il doute que celui-ci puisse répondre à son attente… Il voit en lui un homme, simplement. Avec les limites de l’homme, le déchirement entre le bien et le mal, les épreuves et la souffrance, les chutes nombreuses… 

Il ne sait pas que Jésus est Dieu…  

Les hommes autour de lui, Jésus – Dieu fait homme – les met debout, il ouvre leurs yeux, il trouve un chemin vers l’oreille de leur cœur, il donne un sens à leur vie, il dévoile des perspectives de bonheur… au sein même de leur quotidien : « Heureux les pauvres, heureux ceux qui souffrent, heureux ceux qui ont faim… ». C’est bien dans ma vie d’aujourd’hui, quand je me sens si pauvre, si petit, si accablé, si affamé de sens et d’amour…, c’est là que Jésus vient habiter et offrir le bonheur d’aimer et d’être aimé.

Jésus n’agit pas à la place de l’homme : il est Dieu « avec » nous (traduction d’Emmanuel), il invite l’homme, il l’appelle… Il ne cache pas non plus que ce chemin reste rude : c’est celui de tout être humain.  

Mais la croix qui y est plantée, la croix de l’Amour donné totalement, brille de la lumière du Christ vivant, vainqueur de la mort et de la souffrance ! C’est lui qui donne chaque jour la force de continuer à croire et à aimer malgré tout ce que nous traversons comme épreuves. 

À toi qui te poses des questions,

« Viens et vois » ! 

L’Église, une actualité positive?

Ah ! L’Église ! Ce grand Peuple de Dieu traverse les siècles et les continents. Fondée par le Christ lui-même sur Pierre, cette assemblée des chrétiens se compose de tous, grands et petits, jeunes et vieux, prêtres et laïcs… 

Chacun est appelé par le Christ à faire partie de cette immense famille, avec ses qualités et ses défauts, sa générosité et sa mesquinerie, son désir de se laisser guider par l’Esprit Saint et ses ambitions personnelles, ses élans de sainteté et ses vices… 

Toute l’histoire de l’Église témoigne de ce combat terrible présent dans le cœur de l’homme : « Je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je ne voudrais pas », constate saint Paul (Lettre aux Romains 7,19). 

Oh oui, des dérives terribles sont à regretter ! Que de souffrances engendrées par certains comportements d’hommes et de femmes d’église ! Soyons modestes, ne cherchons aucune excuse. Un seul mot peut être prononcé : pardon ! 

Et restons vigilants, chrétiens, enfants de Dieu, à montrer autour de nous le visage du Christ lui-même, doux, compatissant, humble.

Chacun compte et trouvera sa place en fonction de son appel, de ses talents, du temps disponible… 

Si l’Église vous appelle à peiner pour le Royaume 
aux travaux de la moisson, Bienheureux êtes-vous !
 

(Chant à écouter ici)

Où découvrir la foi chrétienne aujourd’hui?

Des capsules bien faites sur la foi:

Dans le diocèse de Liège : https://annoncerlevangile.be/le-service-diocesain-du-catechumenat/outils/capsules-videos-voyage-au-pays-de-la-foi/

En France (Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat) : https://catechese.catholique.fr/outils/recensions-videos/306387-bien-foi-mini-serie-mieux-connaitre-foi-dialoguer/

Des lieux où des séances ouvertes à tous sont organisées:

Il existe de nombreux lieux d’accueil et/ou de formation. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre curé pour savoir ce qui existe à proximité de chez vous, selon vos centres d’intérêt.